Holàààà, j'espère que tu vas bien ! Au rendez-vous cette semaine, le calvaire des bleus pendant les éliminatoires et un point complet sur l'US Open. Ce sera l'occasion de vérifier si mes pronostics se sont avérés bons.

Des matchs nuls

Matchs nuls dans tous les sens du terme. On va pas se le cacher depuis la défaite contre la Suisse, il y a quelque chose qui ne va vraiment pas dans cette Équipe de France.
Après avoir concédé le nul sur notre pelouse face à la Bosnie (1-1) mercredi dernier, les bleus sont repartis avec un seul point d'Ukraine ce samedi. Déjà que pour tous les supporters les trêves internationales sont insupportables, alors quand c'est pour voir un tel spectacle c'est encore pire.

Je te rassure on est toujours premier de notre poule avec un petit avantage. On sera au Qatar en 2022 ça ne fait quasiment aucun doute, mais le problème actuellement c'est la dynamique négative de l'équipe que l'on revoit à chaque.

Les seules éclaircies viennent de trois joueurs : Pogba, Benzema et Tchouaméni. Pour sa première convocation chez les bleus le jeune monégasque fait des merveilles à chaque match et a gagné sa place de titulaire pour le match face à l'Ukraine, avant de sortir touché à la cheville.

Pogba face à deux joueurs bosniaques

Beaucoup vont parler de la composition de Deschamps ou encore certains choix qu'il a fait lors des convocations. Pourquoi positionner Koundé arrière droit alors qu'il est défenseur central en club ? P

ourquoi convoquer Martial qui ne joue quasiment plus une seule minute avec United ? Tant de questions que se posent les français, qui font de Deschamps la cible principale des critiques.

Beaucoup aimerait le voir laisser sa place, tandis que le président de la FFF lui accorde sa confiance jusqu'à la Coupe du Monde 2022. Zidane est pressenti pour lui succéder, une suite logique.

Au delà des choix stratégiques du sélectionneur, le sacre des bleus en 2018 a été possible grâce au talent, mais surtout, un état d'esprit irréprochable pour tout le groupe. Une bande de potes qui était là pour réaliser un rêve qu'ils avaient en commun.

Depuis, les seules sorties médiatiques que l'on peut entendre sont des querelles qu'il y a dans le vestiaire, des désaccords ou des familles de joueurs qui se disputent en tribune. Une nouvelle fois cela prouve que le collectif prouve sur les individualités.

L'Équipe de France soulève la Coupe du Monde

Prochain rendez-vous ce soir à 20h45 face à la Finlande pour redonner un peu de sourire aux français et nous offrir on l'espère, un beau spectacle.

Aucune surprise à New York

Pendant ce temps là à l'US Open les favoris sont au rendez-vous. Djokovic suit son chemin tranquillement en perdant néanmoins quelques sets au passage, Medvedev fait un sans faute et Zverev ne laisse aucune chance à ses adversaires.

Comme je l'avais annoncé les français sont d'ores et déjà tous éliminés, le meilleur parcours a été celui de Monfils qui s'incline en cinq sets lors du troisième tour face à Sinner. Ne voir aucun tricolore en 1/8e de finale d'un Grand Chelem en 2021 est une première depuis 1890, impossible n'est pas français.

Monfils et Sinner se serrent la main après la rencontre
REUTERS/USA Today Sports

Tu as lu de partout que Tsitsipas était un favori cette année ? Alors j'espère que tu as lu la 3e mi-temps de la semaine dernière car je te faisais part de mes doutes envers le grec.

Pari validé car celui-ci s'est fait éliminé au 3e tour face à l'espagnol Alcaraz, pépite de 18 ans. Alcaraz qui a ensuite confirmé sa victoire face au troisième joueur mondial, en s'imposant face à Gojowczyk au tour suivant.

Né en 2003, Alcaraz va vivre son premier 1/4 de finale en Grand Chelem dans la nuit de mardi à mercredi à 2h30 du matin. Il affrontera le canadien Auger-Aliassime (21 ans), tombeur de Tiafoe au tour précédent, la Next Gen est en place.

Alcaraz célèbre sa victoire

Les 1/4 de finale :

  • Djokovic-Berrettini
  •  Zverev-Harris
  •  Auger Aliassime-Alcaraz
  •  Van De Zandschulp-Medvedev

Tableau féminin :

  • Raducanu-Bencic
  •  Pliskova-Sakkari
  •  Svitolina-Fernandez
  •  Krejcikova-Sabalenka

Que s'est il passé entre le Brésil et l'Argentine ?

Alors que le match entre le Brésil et l'Argentine avait débuté depuis cinq minutes, celui-ci a été brutalement interrompu. Sur le moment on ne savait pas trop ce qu'il se passait sur le bord de la pelouse.

Le banc des deux délégations était rassemblé on pense à ce moment là à une légère altercation, pourtant c'est autre chose qui avait lieu.

Neymar et Messi discutent sur le banc de touche avec les autorités
REUTERS/Amanda Perobelli

Des membres de l'agence sanitaire Anvisa et de la police fédérale sont intervenus pour mettre fin à la rencontre. En cause, trois joueurs argentins évoluant en Angleterre auraient violé le protocole anti-covid.

La rencontre, comptant pour les éliminatoires à la Coupe du Monde 2022 a été suspendue sur décision de l'arbitre. Les joueurs argentins auraient omis de signaler qu’ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours avant leur arrivée.

Les argentins sont donc restés pendant 3 heures dans leur vestiaire a tenté de parlementer dont Lionel Messi : "Ça fait trois jours qu’on est ici, pourquoi [les agents de l’Anvisa] ne sont-ils pas venus avant", mais rien n'y fait, le match est annulé.

Pendant ce temps, les joueurs brésiliens se sont entraînés sur la pelouse en faisant un match sur la moitié de terrain, une scène surréaliste qui a fait rire beaucoup de personnes. Actuellement on ne sait pas encore si le match sera rejoué ou non, mais une chose est sûre, le/la covid nous aura bien fait ch...